Stratégies spatiales n°5 (Septembre-Octobre 2019) : Analyse géographique des conflits humains et des flux migratoires à l’échelle du Cameroun, de l’Afrique et du monde

Illustration Stratégies spatiales n°5 - RECENSEMENT DES MIGRANTS AYANT TRAVERSÉS LA MER MÉDITERRANÉE

La géographie des migrations s’intéresse aux mouvements et déplacements individuels ou de masse des populations à l’échelle planétaire. Il existe plusieurs types de migrations, elles peuvent être périodiques, courtes, longues ou alors définitives. Les migrations définitives ou longues supposent un abandon définitif ou de longue durée du lieu de départ. En outre, elles peuvent être internes ou externes à un pays, dans ce dernier cas de figure, elles sont caractérisées par les concepts d’émigration et d’immigration. Les migrations temporaires ou courtes peuvent être seulement des déplacements quotidiens, on parle alors de migrations pendulaires pour le travail, hebdomadaires ou saisonnières. Les raisons qui poussent à la migration dépendent de ‘pull’ et de ‘push factors’, c‘est à dire des facteurs d’attraction et de répulsion.

Les principales zones de conflits humains représentent des zones répulsives s’opposant dans l’espace géographique aux zones économiquement attractives. La possibilité de trouver un travail bien rémunéré, le fort niveau de développement économique d’un pays font généralement office de facteurs les plus attrayants pour s’installer au sein d’un territoire. A l’inverse, la guerre, la pauvreté, la famine font partie des facteurs les plus repoussants poussant à s’exiler. L’origine ou la cause majeure des migrations massives et forcées dépend essentiellement de la dégradation du contexte politico-social d’un territoire. Les nombreuses populations qui se déplacent sont à la recherche de la paix, de la stabilité et de meilleures conditions de vie et de travail. Les zones de conflits humains s’opposent donc par essence aux zones considérées comme des pôles d’attraction économiques qui attirent vers elle les populations en quête de survie ou d’un meilleur bien-être.

Selon le Géographe Jean Gottmann1, la terre était à son origine lisse et sans divisions telle une boule de billard mais progressivement la volonté humaine de s’accaparer les territoires ainsi que leurs richesses a conduit à la segmentation des espaces en continent, pays, région, département, arrondissement, district, ville, quartier, bloc au sein desquelles il est parfois devenu aujourd’hui difficile de se déplacer en dépit même de contraintes physiques naturelles peu importantes.

Stratégies spatiales s’intéresse à certains types de conflits humains qui se sont manifestés à l’échelle mondiale, de l’Afrique et du Cameroun, ainsi qu’à certains flux de population notamment l’afflux de plus en plus nombreux de migrants clandestins vers l’Union Européenne, traversant la redoutable mer Méditerranée où se joue depuis plusieurs années maintenant un désastre humanitaire inquiétant.

Achetez et téléchargez en ligne la version complète de l’étude en format pdf

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.